dimanche 11 novembre 2012

Une épouse presque parfaite ~ Laurie Colwin


Un soir de vernissage, Polly Solo-Miller rencontre Lincoln Bennett, un peintre à moitié ermite dont elle tombe instantanément amoureuse. Malheureusement, Polly est mariée, aime toujours son mari, bichonne ses deux bambins comme personne, et, surtout, descend d’une famille où ces choses-là ne se conçoivent pas.

Je ressors de cette lecture assez perplexe. Je ne sais pas trop quoi en penser. Le livre a été agréable a lire et je ne m'y suis pas ennuyée une seule fois mais je ne pense pas que ce soit une lecture dont je ressortirai transcendée.

J'ai été déçue sur un certain nombre de points. Quand on commence le livre on se rend compte que Polly est mariée et déjà avec Lincoln alors que je m'attendais à vivre cette rencontre au fur & à mesure dans le livre.

Autre point : il y a vraiment peu d'action dans le livre. Pendant quasiment toute l'histoire on suit Polly et ses pérégrinations, ses pensées, sa réflexion sur sa vie, sa famille et ses choix.
De plus, aucun risque de spoiler car il ne se passe rien de plus et rien de moins que ce qui est détaillé dans le résumé ; ceci illustre bien le manque d'action du livre.

Mais il y a aussi des choses que j'ai beaucoup apprécié comme par exemple les personnages que j'ai trouvé bien développés et intéressants. Wendy et Beate ont un caractère tout à fait détestable mais ont rendu le livre intéressant et réaliste.

Les dialogues étaient souvent sarcastiques et assez drôles.
Enfin, j'ai adoré Polly qui est très attachante, malgré le fait que je ne partage pas sa vision des choses.
  "Elle était mortifiée d'avoir tant besoin d'attention, mais elle n'arrivait pas à résister, elle en manquait trop."

"- Ta famille a été mise sur terre pour pourrir la vie des autres, y compris la tienne." 



Ma note : 
 

Je tiens à remercier Le livre de Poche pour le partenariat qui m'a permis de découvrir ce roman.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire